Un fleurissement repensé

La suppression d’un massif d’annuelles mal situé ou la diminution de sa surface permettent également de réaliser des économies d’eau.
C’est ainsi que plusieurs massifs ont été supprimés au cours de ces deux dernières années, en contre partie, ils ont été remplacés par des rosiers ou des vivaces moins exigeants en eau.