Services aux Aînés

Actualités

previous arrow
next arrow
Slider

Groupes de réflexions et d’échanges à destination des proches aidants

 La Fédération ADMR de la Vienne organise un groupe de réflexions et d’échanges à destination des proches aidants de personnes âgées en perte d’autonomie.

Cette action aura pour objectifs de proposer des temps d’échanges et de réflexion collectifs mais aussi individuels (sur RDV), de permettre à l’aidant de verbaliser ses émotions et trouver des solutions pour faire face aux événements. Il est aussi important de prévenir le risque d’épuisement, de diminuer le stress et l’anxiété des aidants.

Une écoute bienveillante et professionnelle leur sera proposée.

Cette action sera mené par Mr olivier PRECIGOUT, psychopraticien/hypnothérapeute intervenant au sein du Centre de Santé polyvalent de Mauprévoir.

Groupe de réflexions et d’échanges des proches aidants :

le Mardi 27 Octobre, de 14h à 16h30, Espace de l’Auxance, 13 rue de la Tour du Poile 86 190 VOUILLE

Nous savons à quel point, il est compliqué pour eux de se dégager du temps et de se déplacer pour certains, c’est pourquoi la mise en place d’un service de transport accompagné individuel et/ou collectif, ainsi qu’un un relais auprès de la personne aidée pourra leur être proposé.


Établissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes

Le Bevédère Ste Clothilde
Le Bevédère Ste Clothilde

Baptisé « Le Belvédère Sainte Clothilde », le nouvel EHPAD dispose de 74 lits dont une unité de vie protégée de 14 lits et 2 lits d’accueils temporaires.

Le personnel médical :

– 1 médecin coordonnateur
– 1 infirmière référente
– 1 psychologue
– 1 animatrice
– des auxiliaires de vies
– des aides soignantes
– aide médico-psychologique

Horaire d’ouverture au public :
8h30 – 17h00

Contact :
2, rue du Moulin Neuf
86190 VOUILLÉ
Tél. 05.49.51.82.76
steclothilde@afprovince.com
Directrice : Fabienne GUILBARD

La maison d’accueil spécialisée (MAS) reçoit des personnes adultes atteintes d’un handicap intellectuel, moteur ou somatique grave, ou gravement polyhandicapées, n’ayant pu acquérir un minimum d’autonomie. Leur état doit nécessiter en outre le recours à une tierce personne pour les actes de la vie courante, une surveillance médicale et des soins constants.